Non catégorisé
4 janvier 2016

Accueil

Chômage : que faire maintenant ?

Les politiques les plus puissants nous ont affirmé que tout avait été essayé en France : quel aveu d’impuissance !

 


La croissance du chômage dans notre pays mine le moral des français et en pousse un nombre de plus en plus important vers les extrêmes.


Or les politiques ont perdu toute crédibilité dans le domaine de la lutte contre ce fléau. Certains nous assènent des évidences comme : « il faut plus de croissance » c’est tellement facile et évident qu’ils en deviennent ridicules.


Nous avons le meilleur système de protection de l’emploi, nous avons le régime d’assurance chômage le plus protecteur du monde, nous avons le temps de travail le plus bas des pays modernes, nous avons un système de formation professionnelle que beaucoup trouvent génial, nous mobilisons des aides pour créer des emplois sans lendemain…Et nous restons scotchés parmi les plus mauvais élèves de l’Europe.


Sans être un économiste distingué, nous pouvons regarder comment nos partenaires réussissent mieux que nous. Mais le Français n’aime pas se comparer aux autres pays.

 


Pourtant de nombreux pays font mieux que nous, non seulement en Europe mais au sein des pays les plus modernes tels que le Canada, la Nouvelle Zélande, la Suisse sans parler des USA.


Ne serait-il pas opportun de regarder comment ils font ? Est-ce trop simple pour nos énarques ? Est-ce déchoir que de regarder ce qui marche ailleurs ?

 


Que constatons-nous ?


Un interventionnisme étatique moins envahissant, une dette publique sous contrôle, des prélèvements fiscaux et sociaux plus raisonnables, un libéralisme mieux accepté, moins de contraintes réglementaires, une sphère privée plus forte que la sphère publique, des auto entrepreneurs plus nombreux et mieux considérés, la réussite mieux récompensée, des incitations à prendre des mini jobs…


Dans cette période pré-électorale, pouvons-nous aider nos politiques à avoir des idées simples qui marchent ?


Je ne suis pas certain d’y arriver seul. Mais osons nous faire entendre