société
7 mars 2016

Réformateur où es-tu ?

« Que notre pays ait besoin de réformes est une évidence. Que nos entreprises aient besoin de réformes devient une impérieuse nécessité. Alors que constatons-nous ? Quelques actes isolés et des tentatives du gouvernement actuel, des promesses de la part des candidats aux primaires.

 

Les français donnent  l’impression de comprendre la nécessité de faire des réformes mais se bloquent quand elles sont proposées. Nous assistons à un bien triste spectacle avec le projet de loi dit El Khomri. L’intention et l’envie de réformer étaient bien présentes mais comment expliquer un million de signatures pour s’y opposer?

Est-il possible en France de réformer sans faire la révolution ? Le statu quo est plus confortable mais il devient un poison lent qui handicapera les chances de sortie de crise. Nos voisins européens ont réussi à se réformer et ils engrangent maintenant les effets positifs.

Pour pouvoir réformer la France d’aujourd’hui il faut : de la pédagogie, de la crédibilité et du courage. Nous n’avons aucun des trois. »