mes passions
7 avril 2014

Rencontre avec des guerriers

Eric-Sarrat-skieur-professionnel-dirigeant-gt-logisticsLors du critérium mondial de skis Masters FIS qui vient de se dérouler à Goëstling en Autriche la délégation française de ski Masters a vraiment trouvé plus fort qu’elle.

 

 

Pendant une semaine 500 compétiteurs de plus de 30 ans se sont affrontés en slalom, géant et super géant.

 

 

Toutes les nations pratiquant le ski étaient représentées. Certaines venant de très loin comme la Nouvelle Zélande, Japon, Russie, Ukraine, Canada, USA…Mais les autrichiens que l’on retrouve peu sur le circuit FIS étaient tous présents et dominants.

 

 

Ils donnaient l’impression de sortir de tous les fonds de vallées avec le même esprit de conquérant. Redoutables dans toutes les disciplines ils étaient chez eux pour gagner. Tous les soirs les podiums par catégories donnaient le sentiment que les non autrichiens n’existaient plus.

 

Je ne supporte plus l’hymne autrichien qui a trop souvent retenti. Pour rester positif et courtois vis-à-vis de ceux qui nous recevaient je dois reconnaitre que le casque une fois posé et remplacé par une bière, la musique aidant ils redevenaient fréquentables.

 

Ce qui m’a le plus impressionné chez eux c’est leur aptitude à bien vieillir. A 65 ans j’ai fini par accepter de me faire battre en compétition par des plus jeunes. C’est plus difficile de constater qu’un autrichien de plus de 70 ans pouvait me battre de 5 secondes par manche. Les autrichiens rencontrés restent beaux, en forme, équilibrés à tout âge.

En course j’ai redouté ces guerriers mais je les ai admirés, je les ai aimés.