mes passions
13 février 2015

Comment je suis devenu « mesher »

exploration-traineauquebec-2015Privé de skis pendant deux jours par Air France, il fallait trouver une occupation dans les environs de Québec. Pourquoi pas une exploration en traineau ?

 

Temps hivernal, initiation sérieuse par un jeune français né à Lalande de Fronsac, Nathalie (mon épouse) prête à prendre tous les risques, nous sommes partis 2 heures.

 

L’avantage dans cette région du Mont Sainte Anne c’est que les chiens comprennent le français.

Les ordres vocaux sont simples : allez Stemmy (c’est le chien de tête), allez bons chiens ! tout doux et Woooah pour tenter de les arrêter. Ca c’est le plus dur car ils sont programmés pour tirer de plus en plus vite ; le froid (-25 C° ce jour là) et leurs copains devant rendent le ralentissement et l’arrêt aléatoires.

La formation comprend l’utilisation du frein à un pied ou debout sur les freins, un grappin et une corde pour attacher le traineau à un arbre. En cas de chute il vous ai demandé de ne pas lâcher le traineau car les chiens libérés de la passagère et du « mesher » peuvent rentrer seul en s’amusant beaucoup.

Nous voila partis, le guide devant testait mon aptitude à conduire tourner, ralentir et freiner. Voyant ou croyant que j’étais au point il propose de monter dans la forêt sur un itinéraire plus sportif. Mon épouse Nathalie a compris la première que cela ne serait pas une promenade romantique. Elle me demandait de ralentir comme elle le fait en voiture. Ce qui devait arriver arriva, en descendant trop vite dans les bois avec une piste très tournante le traineau chavira.

Mon épouse dans la neige avec ses couvertures et moi ne lâchant surtout pas le traineau à plat ventre pour tenter de contrôler la situation. Les chiens ont été sympa puisqu’ils ont rejoins leurs copains pour enfin s’arrêter. Nathalie est arriver avec ses couvertures pleines de neige… Quels dommage de ne pas avoir filmé ce grand moment ! Le retour a été plus calme car j’obéissais plus souvent à mon épouse qui me demandait de freiner !

Quelle belle expérience.